FORGOT YOUR DETAILS?

Economie de la mer : Paysannerie de la Mer

Economie de la mer : Paysannerie de la Mer

La conchyliculture c’est 8000 emplois en Charente maritime et 240 Millions d’euros de PIB chaque année, autant dire que cette filière pèse autant que le nautisme et qu’il en va donc de la survie de notre économie locale. Pourtant jusqu’ici, cette filière semble être le parent pauvre des politiques des collectivités territoriales. Pourtant et c’est l’évidence ce secteur peu capitalistique et donc 2 fois plus générateur d’emploi que le nautisme mérite vraiment que Noéés se penche sur son avenir et fasse des propositions.

Suite à une très forte mortalité en 2014 qui a touché l ensemble des filières conchylicoles Noéés avait établi écrit un premier article : « Biodiversité perturbée dans les pertuis » faisant le constat que différents facteurs conjugués avaient très largement contribué à la propagation du virus : surabondance de l’eau douce, surpopulation dut à une exploitation industrielle des coquillages, organismes OGM clonés, et pollution de l’eau. Nous devons créer une filière d’excellence pour donner un avenir à la conchyliculture et c’est d’ailleurs dans cette direction qu’une partie de la filière tente aujourd’hui de réorienter la production avec le création d’un label Rouge.

Mais parler de la paysannerie de la mer c’est aussi parler de filières d’avenir qui pour l’instant sont peu ou pas développée dans le pertuis

Laisser un commentaire

TOP