FORGOT YOUR DETAILS?

MLC : Monnaie locale complémentaire

by / mardi, 10 février 2015 / Published in Archives, Archives la monnaie locale, Atelier, Monnaie Locale

Vers l’autonomie financière :

1. Pourquoi créer une monnaie locale :

L’expérience de Wörgl illustre de manière significative quelques-unes des caractéristiques communes, et principaux avantages, des monnaies locales.

§  Les monnaies locales ont tendance à circuler beaucoup plus rapidement que les monnaies nationales. La même quantité de monnaie en circulation est employée davantage de fois et entraîne une activité économique globale beaucoup plus importante. Elle produit de plus grands bénéfices par unité. La plus grande vélocité de la monnaie est le résultat d’un taux d’intérêt négatif qui encourage les gens à dépenser la monnaie plus rapidement.

§  Les monnaies locales permettent à une communauté d’utiliser pleinement ses ressources productives existantes, tout spécialement la force de travail inemployée, ce qui a un effet catalytique sur le reste de l’économie locale. Elles sont fondées sur le postulat que la communauté n’utilise pas pleinement ses capacités de production, par manque de pouvoir d’achat local. La monnaie alternative est utilisée pour augmenter la demande, d’où une plus grande exploitation des ressources productives. Pour autant que l’économie locale fonctionne en deçà de sa pleine capacité, l’introduction d’une monnaie locale n’a pas besoin d’être inflationniste, même quand il en résulte une augmentation significative du volume total de monnaie et de l’activité économique totale.

§  Puisque les monnaies locales ne sont acceptées qu’au sein de la communauté, leur usage encourage l’achat de biens et de services produits localement et valables localement. Ainsi, quel que soit le niveau d’activité économique, la plupart des bénéfices vont enrichir la communauté, et une part moins importante est drainée hors de la communauté, vers d’autres parties du pays ou du monde. Par exemple, le travail de construction entrepris avec des monnaies locales emploie de la force de travail locale et utilise autant que possible des matériaux locaux. Cette amélioration du tissu local devient une incitation pour l’acceptation et l’utilisation des bons par la population locale.

§  Certaines formes de monnaie complémentaire permettent de promouvoir une utilisation plus complète des ressources sur une zone géographique beaucoup plus large et aident à s’affranchir de l’obstacle de la distance. Le système Fureai Kippu au Japon distribue des crédits en échange d’aide pour les citoyens seniors. Les membres de la famille qui vivent loin de leurs parents peuvent gagner des crédits en offrant assistance à une personne âgée de leur communauté locale. Les crédits sont alors transférés à leurs parents ou convertis par eux pour une aide locale. Les points de fidélité des compagnies d’aviation sont une forme de monnaie complémentaire qui encourage la fidélité du client en échange de vols gratuits. Les compagnies aériennes offrent la plupart de leurs bons pour des sièges sur les vols moins fréquentés, où des sièges demeurent en général libres, fournissant ainsi au client un avantage dont le coût est relativement bas pour la compagnie.

§  La monnaie locale permet en outre, par tolérance de l’État, d’échapper aux taxations de type TVA sur les échanges de bien et/ou services pour lesquels elle est utilisée.

1.2. En quoi une monnaie local peut transformer notre territoire?

 

Modèle actuel

Modèle proposé

Désertification des petits commerces

Dynamiser les échanges locaux

Délocalisation de l’économie

Maintenir l’économie sur le territoire & avoir du pouvoir sur l’économie locale

Chômage

Créer de nouveaux emplois

Pollution due au transport long des denrées

Réduire l’impact écologique

Perte de liens sociaux

Favoriser les échanges entre citoyens

 

L’utilisation de monnaies locales a fortement augmenté dans les vingt dernières années. Aujourd’hui, plus de 2 500 systèmes de monnaie locale sont utilisés à travers le monde. 

Comment créer une monnaie Locale 

Dé-financiariser l’économie 

2. La création d’un Système d’échange Local

La création d »une monnaie complémentaire local peut s’accompagner aussi de la mise en place d’un autre système d’échange local appelé SEL. Un SEL est un système d’échange de produits ou de services qui se font au sein d’un groupe fermé (généralement associatif). Le SEL permet à tout individu d’échanger des compétences, des savoir-faire et des produits avec les autres membres du groupe. Chaque SEL est un groupe de personnes vivant dans un même secteur géographique. Pour comptabiliser les échanges, le SEL crée sa propre monnaie, appelée unité d’échange, le plus souvent basée sur le temps (1 heure = 60 unités).

Créer un SEL : Système d’échange local

 ©Copyright 2014 – Cercle La Rochelle Perspectives

Laisser un commentaire

TOP