FORGOT YOUR DETAILS?

Les énergies : La méthanisation

La méthanisation

La méthanisation est un procédé permettant de transformer la matière organique (biodéchets, effluents d’élevage, déchets verts…) en énergies (biogaz) et fertilisant, le tout en absence d’oxygène.

 

 

 

 

 

 

 

 

Différents types de méthanisations

  •   Méthanisation agricole

Permet pour une exploitation agricole ( type élevage)  de valoriser les déjections générées par son activité en énergies.Le plus souvent en co-géneration .L’electricité ainsi produite est injecté sur le réseau, la chaleur produite par la génératrice employé sur ou autour du site (séchage de fourrage, chauffage urbains, eau chaude sanitaire…)

 

 

 

 

  • Méthanisation territoriale

Regroupe différents acteurs tel que des agriculteurs, des investisseurs citoyens, des industriels, des collectivités…

 

 

 

 

Ce type de méthanisation permet de mutualiser des moyens afin de pouvoir amortir des installations permettant d’épurer le biogaz produit,  pour l’injecter localement dans le réseau urbain afin de répondre aux besoins de la collectivité, et aussi de se rapprocher d’une autonomie énergétique  locale. Précisons que le Méthane produit et utilisé pour les flottes captives ne contient ni carbone, ni monoxyde d’azote (GES), ni de particules fines (santé public).

Les économies en Tec sont considérables.

La matière organique ainsi décomposé par méthanisation répond mieux aux besoins agronomiques. Une fraction liquide contenant les éléments fertilisants minéraux (besoins des plantes) seront assimilés immédiatement, évitant ainsi le lessivage des nitrates, et une fraction solide organique (besoin du sol) seront utilisés en substitutions aux engrais chimique.

 

 

 

  •  La micro-méthanisation urbaine

Suivre lien EcobiodechetsLR

 

 

 

  • Méthanisation des ordures ménagères

Ce type de méthanisation est à l’initiative bien souvent d’agglomérations urbaine et le multinational du monde des déchets (Veolia, Suez, Bioenerval…) souvent sous forme de contrat partenaire public privé. Les volumes ainsi traités sont très important (40 à 120 000T) avec des techniques de tries des déchets pas adaptés (TMB) produisant le plus souvent des composts de mauvaises qualités.  (Amétys à Montpellier, Biopole à Angers..).Ces unités qui rencontrent  des problèmes d’exploitations posent des problèmes de nuisance  aux  riverains à proximité de ces centres , sans compter le coût de ces unités tant en construction qu’en exploitations et les redevences exorbitantes à la charge des citoyens.

 

 

Mise à part ce dernier modèle (méthanisation industrielle des OM), la méthanisation présentent de nombreux avantages :

·         Création d’énergies « verte » grâce aux déchets qui ne seront plus enfouis ou incinéré

·         Réduction des gaz à effet de serres. En effet tous les déchets à l’air libre (fumier, déchets verts, sites de compostage) dégagent leur méthane dans l’atmosphère, à savoir qu’une molécule de méthane est équivalente à vingt molécules de carbone.

·         Possibilité de réduire la pollution atmosphérique des villes en équipant ces vehicules (bus, fret…) en gaz

·         Moins dépendre des lobeing pétroliers internationaux et de pays tiers tel que la Russie, le Qatars,  qui ne sont pas des représentant de la démocratie

·         En circuit court , et à condition de réorganiser les collectes et de renégocier les marchés avec les prestataires (multinational), on pourrait réduire les coûts de cette filière

·         Production « d’engrais naturelle en substitution du chimique

·         Apporter une cohérence de territoire,  et demontrer qu’une symbiose est possible sur la mutualisation des déchets (agricole et urbain)

©Copyright 2014 – Cercle La Rochelle Perspectives

Laisser un commentaire

TOP